16

 

couchsurfing à bali plus belles photos rizières indonésie animaux nature tour du monde voyage

 

 

couchsurfing à bali plus belles photos rizières indonésie animaux nature tour du monde voyage

 

 

Couchsurfing à Bali: tout a commencé là

 

Bali, ça a été ma plus longue escale: des mois à Ubud, une famille indonésienne hilarante et protectrice, un appartement où oublier mon sac à dos poussiéreux et un vrai parfum d’expatriation. A ce moment-là, je suis sortie de mon tour du monde pour me sédentariser et apprendre des rudiments de Bahasa. Une installation si parfaite que je l’ai passée sous silence sur ce blog. Et pourtant tout a commencé par là…

 

Arrivée en Indonésie: loger chez l’habitant et rencontrer des Indonésiens?

 

En une heure, c’est clair: Kuta la balnéaire et moi, on ne va pas entretenir une longue histoire, alors je me mets à observer une carte de Bali.

UBUD, pourquoi pas?

Je suis sur le sol indonésien depuis deux heures et je suis encore au rythme des îles Fidji. L’Asie, c’est une grande première. Aujourd’hui c’est surtout un bout de continent flou et indécodable.

Repli stratégique sur mon ordinateur. Loger chez l’habitant est la meilleure des approches. Je dois donc trouver un hôte sur le site de couchsurfing… Il y a une photo d’un garçon, on distingue mal son visage. Je n’ai jamais logé chez un garçon célibataire jusque-là. Il se décrit comme “Chocolate-eater”, objectivement c’est bon signe et un gage de moralité. Pourquoi me suis-je arrêtée sur la photo floue de ce petit gars-là? Il y a des familles pepso-dent, des filles blondes, des yogistes trop souples pour que ce soit rassurants, des couples d’artistes baba-cool. Mais ce sera toi Chocolate Eater. Tu me réponds dans la demie-heure. Je suis la bienvenue chez toi!

J’embarque sur un scooter, ma valise en équilibre entre les jambes du conducteur, et moi les yeux rivés sur toute la circulation, indisciplinée, tentaculaire. Je ne comprends rien à ce paysage qui mêle rizières figées dans le temps et scooters tous azimuts. J’ai trois mois pour apprendre et je savoure cette parfaite ignorance. Je suis dans un autre pays, sur un autre continent. Ce qui est bien, à l’arrière d’un scooter, c’est que tu prends tout en pleine figure: les odeurs des fruits du marché, celles des petits restaurants le long de la route, les parfums des fleurs que les femmes portent sur d’improbables paniers au sommet de leur tête et les émanations de gasoil juste pour te rappeler que tu es sur un engin à moteur.

 

couchsurfing à bali plus belles photos rizières indonésie animaux nature tour du monde voyage

 

couchsurfing à Bali expatriation Indonésie trouver un appartement logement budget vivre à Ubud photos

 

 

Couchsurfing à Bali: l’expatriation à Ubud par un heureux hasard

 

Ubud est tout de suite différente des endroits que l’on vient de traverser en trombe. Des petites boutiques, des ateliers de sculpture, des masques souriants, simples et percutants. Il y a des chiens errants et groggy, des Blancs en short et des Balinaises en sarong, et encore des Blancs qui mangent des crèmes glacées. Il y a des offrandes partout et j’essaie de ne pas poser les pieds sur ces trésors éphémères, de fleurs, de feuilles tressées, de bâtons d’encens, de grains de riz, de petites noix de cocos présentées aux dieux sans doute assoiffés.

Regarder tout autour de soi et trouver son chemin sont deux choses différentes.

Taxi miss? Transport? Maybe tomorrow?

J’atterris un peu par hasard devant l’endroit de rendez-vous, la boulangerie Bali Buddha qui deviendra vite ma ruche à miel.

 

Le mangeur de chocolat a l’air d’avoir 18 ans et non dix ans de plus. Il coince mon sac à dos sur le scooter et me donne son casque. On passe devant une gigantesque statue d’une déesse guerrière.

Tu t’arrêtes et tu m’expliques qu’il s’agit de la déesse de la connaissance selon les traditions hindouistes. Toi, tu es en adoration devant Bali. Ce n’est pas chez toi non plus. T’es un peu chinois par tes ancêtres et tu viens de la grande capitale si éloignée, Jakarta.

On débarque dans une petite cour et ses vêtements sèchent sur des fils. Caleçons blancs? Caleçons blancs! Je débarque dans l’intimité de mon hôte. Il m’ouvre la porte et chez lui, c’est une petite pièce, un lit posé sur le sol et un bidon d’eau. Gentleman, tu me donnes ton lit et tu dormiras sur le sol.

Le grand garçon ébouriffé me propose de me présenter ses amis et de m’emmener dans un des meilleurs restaurants de Bali. Pas le meilleur, me dit-il, il travaille dans le meilleur. “My name is Kitchen Slave”.

Je me retrouve nez-à-nez avec quatre nouvelles têtes. Andy-Anna-Hermawan-Ruth. Je ne retiens pas encore les noms. Boum, je les aime déjà ces phénomènes.

Quelques jours plus tard, un appartement se libère dans le lotissement de ma famille d’adoption. La vie d’expatriée à Bali peut commencer!

 

couchsurfing à Bali expatriation Indonésie trouver un appartement logement budget vivre à Ubud photos

 

 

couchsurfing à Bali expatriation Indonésie trouver un appartement logement budget vivre à Ubud photos

 

 

couchsurfing à Bali expatriation Indonésie trouver un appartement logement budget vivre à Ubud photos

 

 

mots-clés: couchsurfing à Bali, loger chez l’habitant à Bali, s’expatrier à Bali, installation à Ubud, blog tour du monde, blog voyage Bali, Bali en photos, immersion à Bali, escale à Bali lors d’un tour du monde, couchsurfing à Bali pour une fille seule, trouver un appartement à Ubud, voyager seule à Bali, apprendre le Bahasa à Bali, carnet de voyage Bali, voyager à Ubud, itinéraire Ubud, faire du couchsurfing à Bali Ubud, cours de langue Bahasa à Bali, streetfood balinaise, expatriation à Bali, faire du couchsurfing à Bali

Written by | NowMadNow

Ce long voyage était prévu, fantasmé, mais pas comme ça! J'ai abandonné mon itinéraire pour créer un tour du monde aléatoire, ouvert aux rencontres et aux opportunités qui émergent toujours en chemin. Envoyez-moi un petit mot, on ira boire une jerricane de thé... quelque part.

Google+

16 Comments

  1. Fafa nomad

    18 mars 2014 at 17 h 26 min

    Super l’article, j’ai toujours eu un penchant pour les récits qui relatent des bonnes ou mauvaises rencontres! C’est bien raconté, c’est fluide, on a l’impression d’y être! Très belles photos également.

    Bonne continuation,

    Fafa
    Fafa

  2. Alex

    18 mars 2014 at 17 h 42 min

    Toujours la bave aux lèvres en te suivant dans ton tour du monde! Cette étape était si merveilleuse, peut-être as-tu eu besoin de la digérer avant d’en parler ici…

    Je crois que tous tes lecteurs vont avoir une envie de partir à Bali sur le champ. Sadique!

    Alex

  3. Anna

    18 mars 2014 at 17 h 46 min

    Bien sûr, maintenant avec tes articles, on s’imagine tous dans une famille balinaise, à sauter dans les rizières!

    Très belles photos, j’adore les petits singes!

  4. claire

    18 mars 2014 at 17 h 51 min

    Bali me manque… mon dernier voyage là-bas c’était il y a 19 ans… je n’ai jamais osé y retourner car pour moi c’était la perfection. Et je crains trop d’abimer mes souvenirs. Tes photos sont très belles

  5. Benoît

    18 mars 2014 at 18 h 04 min

    J’adore ton blog de voyage! Je n’ai aucune idée de l’endroit du monde où tu es maintenant, mais quel plaisir communicatif!

    Très beaux visuels (comme d’hab’)

    Ben

  6. Alessia

    18 mars 2014 at 18 h 33 min

    Ton tour du monde ne ressemble à aucun autre!

    Birmanie, Bali, et maintenant Madagascar! Bons voyages 🙂

    Alessia

  7. Pingback: Couchsurfing à Bali: loger chez l'habita...

  8. padoune

    19 mars 2014 at 7 h 40 min

    Bali est magnifique, as-tu lu « L’homme qui voulait être heureux » de Gounelle ? Je pense que ce livre te plairait… 🙂
    Je comprends tellement ton envie de ne plus partir, les gens sont tellement incroyable, et ces odeurs, ces goûts, je donnerais n’importe quoi pour y être encore

  9. Curieuse Voyageuse

    19 mars 2014 at 17 h 15 min

    Aliiiiiiiiiiine !
    J’ai juste envie d’y marcher dans tes pas.
    Ah ah ah, sauf que ce n’est pas encore l’heure.
    J’adore le rythme de cet article, tu nous fais VRAIMENT voyager !

  10. Marie

    20 mars 2014 at 14 h 47 min

    Très joli récit de voyage, merci !

  11. Votre Tour Du Monde

    23 mars 2014 at 10 h 56 min

    Bonjour,
    Les meilleures rencontres se font souvent par hasard. C’est touchant de voir la gentillesse et la prévenance de ton hôte.

  12. NowMadNow

    24 mars 2014 at 16 h 01 min

    @Votre Tour du Monde: hello Bruno! Les hasards ponctuent chacun de mes voyages, j’aime vraiment cette manière de voyager.
    Et le couchsurfing m’a permis de rencontrer des personnes qui ont illuminé mon voyage, c’est un réseau fabuleux!

    @ Marie: merci beaucoup!

    @ Curieuse Voyageuse: ouh je suis contente que tu aies aimé ce récit! Te projettes-tu déjà dans les prochains mois…? 🙂

    @ Padoune: non, je ne l’ai pas lu, merci du conseil!
    A ce moment-là je me suis dit que me sédentariser était la meilleure des choses à faire: je ne verrai certes qu’un petit tronçon de l’Indonésie, mais en gros plan.

    @ Alessia: ah oui, je l’admets…. il ne ressemble à rien, n’est guère logique! Avant de partir en tour du monde, j’avais envisagé de prendre un billet tour du monde qui m’aurait alors obligée à respecter scrupuleusement ou presque un itinéraire fixé d’avance… Heureusement que je n’ai pas cédé à ce billet bon marché pour finalement privilégier la spontanéité du voyage.

    @ Benoît: oh est-ce que j’entretiens le flou avec tous ces aller-et-retour? 🙂

    @ Claire: merci de passer par ici Claire! J’aime beaucoup ce que vous faites sur votre blog!

    @ Anna: l’une des meilleures escales de ces trois dernières années. Poser mes valises à Bali et être entourée de ces personnes fantastiques a été un merveilleux cadeau.

    @ Alex: je ne suis pas sadique, je partage 🙂 Je ne peux que conseiller de voyager en Indonésie, c’est un archipel éblouissant et si varié.

    @ Fafa: merci de partager avec moi tes impressions! Tu as eu l’occasion de tester le couchsurfing? C’est un réseau qui facilite incroyablement les belles rencontres! J’essaie de loger chez l’habitant de cette manière à peu près partout. Dans un hôtel, je m’ennuie.

    NowMadNow

  13. Pingback: Danse balinaise: un spectacle traditionnel à Ubud, photos, Legong

  14. Marion

    22 avril 2014 at 21 h 30 min

    Tes articles sur l’Indonésie me font deja rêver et je garde précieusement tes conseils et bonnes adresses sous la main pour quand j’irais m’y expatrier… Départ prévu cet été!
    J’ai juste une petite question : Comment as-tu fait pour le visa? étais-tu en visa touriste ou visa culturel? Est-ce que tu faisais des « visa run » tous les mois? C’est ma plus grande interrogation…
    Merci d’avance!
    Marion

  15. NowMadow

    22 avril 2014 at 21 h 52 min

    @ Marion: bonjour! Quel magnifique projet, l’Indonésie est un pays … infini, si diversifié, tellement attachant. Ce n’est pas un voyage que tu entames, mais mille.
    Pour le visa, je suis arrivée avec un visa de 3 mois (touristique, que tu peux obtenir à l’avance, en dehors de l’Indonésie) puis j’ai fait comme la plupart des expats en prenant un vol Air Asia pour sortir et vite re-rentrer sur le territoire. Parfois, je payais une agence pour m’obtenir un mois de plus et ne pas quitter le territoire. Le Kitas est assez cher à obtenir!
    Mais je t’avoue que je n’ai pas explorer les possibilités qui existent en terme de visa, en faisant sans doute comme tous ceux qui m’entouraient.

    N’hésite pas à me tenir au courant de tes démarches sur place!

    Je te souhaite plein de bonheur et de découvertes là-bas.

    NowMadNow

  16. Neitsab

    11 septembre 2014 at 14 h 45 min

    Trop cool ! J’ai toujours cru qu’on ne pouvais faire que du farniente à Bali… J’ai hâte de lire la suite !! J’aimerai bien y aller cet été. Je m’inspirerais de tes articles. Merci !