voyager seul volontariat bénévolat

 

La Fête des Morts en Bolivie: première découverte de la culture latino-américaine

 

Transition entre deux continents, je goûte enfin à ce fantasme de voyageur qu’est l’Amérique latine! Mon voyage en Bolivie va durer plusieurs mois et commence de la meilleure des manières: par une soirée en plein décalage horaire dans une Bolivie pleine de fièvre pour sa Fête des Morts annuelle! Un rêve éveillé, plein de mysticisme et de musique. 

* Bolivie, les premiers jours dans un pays inconnu

Après 23 heures de vol et d’escales me voici arrivée à destination. Santa Cruz, Bolivia. Aéroport, je sors mon guide de voyage. ALOJAMIENTO = auberge de jeunesse limite crados mais pas chère. Vale, ça marche pour un alojamiento. Il y en a une sur la Calle Santa Barbara.

Je grimpe dans un taxi qui tousse et je mange mes premières bouchées d’Amérique latine. La lumière est sèche, les paysages qui défilent m’interpellent, mais… détail pratique… Il y a bien quatre files de voitures sur cette autoroute à deux bandes? Enfin, les détails pratiques on s’en fout. C’est un jeu d’auto-tamponneuse taille réelle. Voici une cinquième file qui s’improvise.

On passe devant un cimetière. Des hordes de 4×4 parquées dans tous les sens, des femmes habillées en léopard et des fleurs, des fillettes qui vendent des glaces sous un soleil percutant. On passe à vive allure, mon taximan a inventé une voie sur un chemin d’herbes sèches.

Quelque chose me trottine en tête pendant que je tangue de gauche à droite. Le mouvement aidant sans doute, je me rends compte qu’un détail cloche. Ces 4×4 rutilants et ces logements à la limite de l’effondrement.

On arrête de tanguer. Ebouriffée et ravie, j’arrive devant mon alojamiento. Plus de place. Je prends donc ma valise et la traîne sur le trottoire. Y a plus qu’à… Je ne mets pas longtemps à tomber sur un autre alojamiento. Après un long vol, je suis peut-être un brin associale ou du moins en mode mono-maniaque: attaquer mon lit.

Puis j’entre dans ma chambre.

Hum.

Bon, la porte ferme à clé et j’ai une fenêtre.

Là, à cet instant, je me souviens de cette phrase que j’ai dit mille fois à mon entourage: oui ça va être génial mais les premiers jours dans un pays inconnu sont parfois un peu … ambigus. Sur le moment, je n’aime pas l’ambiguité du matelas, celle de la toilette commune, celle de cette pièce qui me dit que j’ai dix bons centimètres de plus qu’un Bolivien moyen. Le garçon de la réception vient m’apporter un reçu. Derrière lui, un vieillard fait sa toilette. Il est à moitié nu et a une tache de vin sur le front qui me fait penser à un impact de balle à peine coagulé.

Je me pose dans cette chambre crade. Ma tête est dans le même état. Je m’endors.

voyager mysticisme superstitions

* Un shoot d’adrénaline: une Fête des Morts hypnotisante

 

Zip. Une heure est passée. Je me rends compte là à cet instant précis que je suis de nouveau sur les routes, loin de chez moi, j’ai un shoot d’adrénaline en pensant que le voyage reprend. En vrai et en relief. Constat: la chambre n’est pas crade, ce sont mes yeux d’enfant gâtée qui le sont.

Un blondinet parle espagnol avec un accent tellement français que je ris toute seule. Pas vexé pour un sou par mon manque de politesse, il m’invite à passer la soirée avec ses amis Espagnols – qui eux aussi se moquent de cet accent improbable et somme toute charmant.

En fait, je devrais monopoliser mon lit. Mais il me parle d’une tournée des cimetières pour un reportage photo… C’est la fête des morts diable! Je ne peux pas manquer ça. Les comparses espagnols sont photographes et la glace est vite brisée. Je rassemble mes souvenirs de lycée, la langue espagnole revient dans ma bouche.

On arrive dans un cimetière. La nuit tombe. Il y a tant de monde, de bruits, de chants, d’instruments de musique, de gobelets en plastique sur le sol. Des fleurs, des bougies piquées dans l’herbe. Ce n’est pas un cimetière, c’est un village où chaque maisonnée est un temple dédié à un mort. L’ambiance est incroyable. Je n’ai jamais vu ça de ma vie. C’est merveilleux et ennivrant. Les photographes s’activent, moi je déambule, incrédule. Il y a des offrandes de nourriture devant chaque tombe. Des chiens errants. Des fillettes qui font des tresses de fleurs aux statues. Je suis hypnotisée par toutes ces flammes, cette alternance de ruelles sombres et le surgissement de tombes qui brillent de mille feux. Je n’ai jamais vu quelque chose de semblable. Je resterais des heures dans ce cimetière. Des policiers en habits kaki font irruption dans une des allées. Un des Espagnols me montre du doigt un enfant de huit ans qui vomit près d’une tombe. “Cerveza”.

Il est passé minuit, le cimetière est vivant.

 

voyager mysticisme superstitions

 

 

mots-clés: fête des morts en bolivie, premier voyage en amérique latine, voyager seul en bolivie, comment préparer un voyage en amérique latine, se plonger dans la culture bolivienne, superstitions boliviennes, mysticisme lors de la fête des morts, assister à la fête des morts en bolivie, voyage atypique en bolivie, comment se passe la fête des morts en bolivie. 

 

Written by | NowMadNow

Ce long voyage était prévu, fantasmé, mais pas comme ça! J'ai abandonné mon itinéraire pour créer un tour du monde aléatoire, ouvert aux rencontres et aux opportunités qui émergent toujours en chemin. Envoyez-moi un petit mot, on ira boire une jerricane de thé... quelque part.

Google+

17 Comments

  1. kryst'L

    8 novembre 2011 at 21 h 15 min

    YEAH ! Contente de lire de tes nouvelles !
    Profite à fond de toutes ces « ambiguïtés », de toutes ces merveilles…bref : profite !!

    bisous mam’zelle

  2. Mélissa

    8 novembre 2011 at 23 h 36 min

    On the road again!!! Comment dire, ça démarre sur les chapeaux de roues ce voyage!

  3. Joe Le Merou

    9 novembre 2011 at 8 h 02 min

    Repartie sur la route ! Bravo !
    Et j’aime beaucoup tes photo-montages !

  4. Chris

    9 novembre 2011 at 19 h 33 min

    Bienvenue chez toi 🙂

  5. Le Migrateur du paradis

    9 novembre 2011 at 23 h 13 min

    Et c’est reparti pour un tour, la miss
    so, el dia de los muertos, hein ?
    Ne suis pas trop ton instinct primal ou bien tes rêves te hanteront toi-même 😉
    crois-en un expert de la science des rêves

  6. A La Croisée des Chemins

    10 novembre 2011 at 9 h 34 min

    Bon retour sur les routes ! En plus, la Bolivie est un pays magnifique ! Y-t-il moyen de voir les reportages photo de tes compadres argentins quelque part sur internet?

  7. Patty

    10 novembre 2011 at 11 h 42 min

    Te voilà repartie pour de nouvelles aventures … 🙂
    Ce qui signifie le retour de tes histoires toujours aussi captivantes et belles!
    Moi qui adorent visiter les cimetierres je pense aller faire un tour de ce côté de la planète 😉
    Bon vent! et à très vite pour une nouvelle histoire 🙂
    Besitos

  8. Bang

    10 novembre 2011 at 15 h 03 min

    Un enfant saoul dans un cimetière… avec toutes ces mises en bière… normal.

  9. NowMadNow

    11 novembre 2011 at 20 h 41 min

    @ Bang: ah toi même de loin… 🙂

    @ Patty: merci à toi pour tous ces encouragements depuis le début de mon voyage! Ces moments dans le cimetière étaient absolument merveilleux, j’aurais bien étiré le temps.

    @ A la croisée des chemins: voici le site de Rafael Ruiz Ruiz, c’est magnifique et inspirant.

    @ Migrateur du Paradis: expert de la science des rêves, j’espère que tout va bien pour toi 🙂

    @ Chris: merci mister! On se croise dans ce beau pays!

    @ Joe LeMerou: merci à toi!

    @ Mélissa: entrée en matière des plus saisissantes en effet. Un coup de chance en fait.

    @ Krystelle: merci miss, je pense à toi 🙂

    NowMadNow

  10. Vincent V.

    12 novembre 2011 at 0 h 32 min

    Le titre de cet article est intriguant et effrayant …

    Étonnantes découvertes que j’adore lire …

    Bisous

  11. Roch

    15 novembre 2011 at 7 h 03 min

    Je retrouve avec délectation ces tranches de vie qui m’avaient déjà émerveillés lors du séjour précédent. Continue à vivre tes rêves.
    Bisous

  12. NowMadNow

    15 novembre 2011 at 19 h 32 min

    @ Roch: merci!! Bisous a toi et a la joliefamille!

    @ Vincent: mister Vince, j espere que tout va bien pour toi aussi! A la prochaine!

    NowMadNow

  13. Pierre

    16 novembre 2011 at 17 h 38 min

    Bon commencement!
    Sympas les montages avec les affiches de Tati.

  14. NowMadNow

    21 novembre 2011 at 14 h 23 min

    @ Pierre: tu es le premier à faire le lien! Merci mister!

    NowMadNow

  15. Julot!

    7 décembre 2011 at 22 h 59 min

    Tres beau blog!

    Signe le blondinet parlant espagnol avec un accent tellement français, et qui trouve aussi que le monde ets petit 😉

  16. NowMadNow

    8 décembre 2011 at 13 h 39 min

    @ Julot: c’est incroyable cette histoire! Quand Chris m’a présenté « son » photographe espagnol, j’ai vraiment cru à une blague! C’est avec vous que je devais partir à Rurrenabaque, mais j’ai reçu le mail de Chris trop tard! Bonne chance au Pérou mister! Le monde est PETIT!

    NowMadNow

  17. Pingback: Voyager seule en Bolivie: transport, logement, itinéraire, volontariat