artisans boliviens

 

Les transports en Bolivie: premier trajet agité

 

Comment sont les transports en Bolivie? Est-il possible de voyager seul en bus à travers le pays? Premiers jours en Bolivie et mise au point de l’itinéraire à suivre! 

 

* Les transports en Bolivie: bus couchette ou bus classique?

Les comparses espagnols me font promettre une chose: je ne dois pas prendre le bus basique pour aller à Sucre. Sous aucun prétexte. Je ne dois monter que dans un bus à couchette. Ils ont cru mourir dans ce bus. Jamais, jamais, je jure. Je jure en espagnol, petite fierté personnelle.

J’arrive à la gare de Santa Cruz. Là je me prends en plein dans la face la diversité des visages, des habits, les bruits, le plafond qui craque selon le rythme des baffles. Je m’assieds pour regarder tout ça.

No hay bus cama? No. Pas de bus couchette.

Là, techniquement, je me dis que j’ai essayé de tenir ma promesse mais… Va pour le bus classique. Je suis ravie de pouvoir découvrir les transports en Bolivie: j’aurai 19 heures de bus pour ouvrir les yeux et capter les atmosphères!

Ca ne peut pas être si terrible ce truc. Prophétie auto-réalisante: je me retrouve derrière le chauffeur avec une place royale… Une jolie mama qui allaite son bébé me demande si elle peut se mettre sur le siège voisin.

Détail louche: je tombe sur le seul nourrisson qui ne geint pas pendant dix-neuf heures de bus. Il était vivant, j’ai vérifié en soulevant le châle pendant que sa mère dormait. Je devais être sûre.

Des chiens errants nous suivent dès que la vitesse chute. Bientôt suivis par des vendeuses de chaussons fourrés à la viande et des petites porteuses de mandarines.

Alors je repense à ces Espagnols aux postérieurs délicats et m’endors doucement en regardant ces paysages qui défilent.

4h du mat’, le chauffeur rallume les lumières. Pause besoin primal.

J’étais partie très confiante, j’allais attaquer les toilettes. Un instant de doute. Un instant supplémentaire. Ce serait bien de se débarrasser de cet besoin primal. Non, cette toillette, même à un trois mètres de distance ça ne va pas le faire. C’est simple, je n’ai plus qu’à arrêter de boire pendant tout le reste du trajet. Je peux y arriver.

J’arrive à Sucre quelques heures plus tard. C’était vraiment sympa ce très long trajet. Je suis vraiment en Bolivie.

 

artisans boliviens boucher

 

 

 

mots-clés: voyager seule en Bolivie, les transports en Bolivie, voyage en bus en bolivie, comment traverser la Bolivie fille seule, trajet en bus, traverser la Bolivie en bus, bus cama en bolivie, bus couchette en amérique latine. 

 

Written by | NowMadNow

Ce long voyage était prévu, fantasmé, mais pas comme ça! J'ai abandonné mon itinéraire pour créer un tour du monde aléatoire, ouvert aux rencontres et aux opportunités qui émergent toujours en chemin. Envoyez-moi un petit mot, on ira boire une jerricane de thé... quelque part.

Google+

19 Comments

  1. Xtinette

    16 novembre 2011 at 7 h 40 min

    C’est vrai que les bus cama sont super classes… mais les autres, oui c’est faisable ! Pour moi, les pires bus c’est en Inde !

  2. Bang

    16 novembre 2011 at 11 h 50 min

    « Je jure en espagnol, petite fierté personnelle »

    …crâneuse… 😉

  3. Pierre

    16 novembre 2011 at 17 h 44 min

    C’est variable les bus à mon souvenir.
    Le problème n’est pas le bus en lui-même mais la route (finie ou pas) 😉
    Si tu as l’opportunité, essaye le train là-bas, il a un petit coté magique je trouve 🙂

  4. Le Migrateur du paradis

    18 novembre 2011 at 6 h 22 min

    Pffiouh, 19 heures de bus ?? T’es courageuse, ma grande. Enfin, j’ dis ça. C’est rien pour toi, en fait. Mais t’as de la chance que les bus de là-bas n’aient pas de tv parce que, crois-en mon expérience, tu aurais eu envie d’assassiner le chauffeur 😉
    Ah là là des toilettes dignes de ce nom, dans bon nombre de pays, c’est un sacré luxe (même en Chine d’ailleurs)

  5. Mélissa

    19 novembre 2011 at 0 h 56 min

    Ah làlà… Les Argentins auraient-ils la fesse plus tendre? ;D

  6. fabrice

    19 novembre 2011 at 3 h 05 min

    19 heures de bus, c’est pas mal c’est claire!
    Mais comment était celui-là genre chicken bus, roots?

  7. Vincent V.

    20 novembre 2011 at 21 h 02 min

    N’ayant jamais été sur le continent américains, la description de ton voyage représente bien l’image que j’ai en tête de leur route de semi-montagne.

    Ces chemins qui peuvent être étroits, le sol « terre-rouge » et on ne sait jamais qu’elle élément va venir perturber le trajet ni combien de temps il durera exactement. Et tout ce trajet se fait dans un bus « légèrement » défraîchi » 😉

    Bonne continuation à Sucre

  8. NowMadNow

    21 novembre 2011 at 14 h 16 min

    @ Vincent: tu as parfaitement croqué la situation 🙂 Mais j’aime bien voyager avec les bus boliviens, tout se passe plutôt bien sur les routes pour le moment!

    @ Fabrice: je ne sais pas si je peux réellement les qualifier de « chicken bus », ce n’est pas si terrible que ça! Et question décoration, il me semble que les chicken bus se doivent d’être totalement repeints, recouverts de christ et de croix ou de drapeaux, non?! Bonne continuation à toi Fabrice 😉

    @ Mélissa: me suggères-tu de me pencher sur la question…?

    @ Le Migrateur du Paradis: tu as certainement raison pour la télé! Je viens de passer des heures et des heures dans une voiture où tournaient en boucle les chansons les plus mièvres de la pop bolivienne et j’avais des envies brutales!

    @ Pierre: les routes sont tellement différentes les unes des autres en Bolivie! Un tronçon est en parfait état, l’autre seulement à l’état de projet! Bref, pas de routine sur les routes!

    Quant au train… oui je suis très tentée de relier Uyuni et Oruro en train!

    @ Bang: hum… dois-je y voir une référence discrète à une ballade dans les Blue Mountains…? Bisous le Bang!

    @ Xtinette: c’est en effet ce que me disent souvent les voyageurs que je questionne sur leurs voyages en Inde! Les bus cama, mais c’est le luxe!

    NowMadNow

  9. Kevin

    22 novembre 2011 at 14 h 46 min

    C’est drôle ça me rappelle mon trajet Phnom Penh to Bangkok il y a de ça une semaine! 16h de bus avec arrêt toutes les 3 ou 4 heures.

    Je l’ai fait de jour! Et quand on y repense c’est le temps qu’il m’a fallut pour faire Paris-Bangkok en avion.

    Par contre je n’ai pas pu me retenir aussi longtemps et la pause besoin « primal » lol

    Comme quoi, d’un pays à l’autre même si les cultures diffères, les habitudes restent les mêmes.

  10. Annabelle

    25 novembre 2011 at 2 h 59 min

    Les trajets de bus, moments forts des voyages!
    J’ai fait des 20 heures et même un 24 heures.
    Et chaque fois, je pensais: Dire qu’avant, un trajet Montréal-Québec (2 hrs) me semblait long!

  11. Julien

    25 novembre 2011 at 10 h 59 min

    Je partage ton avis sur Santa Cruz : une vraie baffe !! Je garde un souvenir ému de cette ville, ses marchés couverts, ses stands de rue, ses endroits branchouilles… C’est une autre Bolivie ! Quant aux Bus boliviens, parfois le pire c’est pas le temps qu’ils mettent mais bien le froid qu’il fait quand ils franchissent des cols à 4000 !

  12. NowMadNow

    25 novembre 2011 at 23 h 28 min

    @ Julien: je t’avoue qu’après un mois en Bolivie, Santa Cruz n’est pas la ville qui m’ait le plus marquée, mais je suis sidérée à quel point les grandes villes de Bolivie sont différentes, avec une personnalité singulière.
    Ouh tu fais bien de mentionner ce détail concernant les bus: le climat ici est tellement trompeur, on passe d’une chaleur sèche et mordante à une nuit glaciale avec du vent. Il faut être prêt à tout ici! 🙂

    @ Annabelle: maintenant, un trajet de 24 h ne me ferait même plus peur! 🙂 Et franchement, les bus boliviens sont loin d’être si inconfortables, contrairement à tout ce que j’ai pu lire avant!

    @ Kevin: je prends de plus en plus goût aux trajets en bus. D’ailleurs, je me suis promis de ne pas prendre l’avion pour ce voyage en Amérique latine, je risque donc de faire encore beaucoup de kilomètres sur cet asphalte cabossé 🙂
    Bon voyage à toi!

    NowMadNow

  13. Emilie

    2 décembre 2011 at 5 h 44 min

    Haha, et oui les transports sont pas toujours évidents pendant les voyages.
    J’ai enchainé 27h de train en Chine en « hard seat » j’en pouvais plus. Mais finalement ça nous fait vivre pendant un « petit » moment la vie de tous les jours de la population.

  14. Lucie

    2 décembre 2011 at 22 h 21 min

    Tu as eu de la chance finalement! Quand ils t’ont déconseillé de prendre un bus sans couchette, ils n’ont pas développé le pourquoi? J’ai expérimenté le bus pour aller en Roumanie, 48h au total (en incluant les pauses et les bouchons!), 3 semaines sans sensations dans le bas du dos mais des très jolis paysages! 🙂

  15. NowMadNow

    6 décembre 2011 at 3 h 26 min

    @ Lucie: ouh si, ils ont développé. Ce trajet devait être un cauchemar. Mais peut-être n’ont ils tout simplement pas eu de chance!
    48h de bus vers la Roumanie, woh! Il n’y avait pas un vol low cost qui te permettait d’y aller?
    Mais en même temps, moi le bus j’aime bien, j’ai l’impression que cela me permet de m’immerger petit à petit dans une région, et là ta traversée d’Europe devait être riche en paysages variés!

    @ Emilie: oui je crois que tu as tout à fait raison. On partage une petite tranche de vie avec des gens du coin, parfois ce ne sont que des détails, des coutumes alimentaires, la façon dont l’un va parler à ses enfants, et l’atmosphère. C’est important ces petits détails en voyage.
    Tu es encore en Chine?

    NowMadNow

  16. Emilie

    6 décembre 2011 at 3 h 50 min

    Complètement et c’est pour ça que je privilégie toujours les transports locaux, on en apprends tellement plus.
    Non j’ai quitté la Chine après 1 mois et demi, c’est passé tellement vite.
    Je suis maintenant au Laos, j’adore, je vais y rester 1 mois pour sure 🙂

  17. nicolas

    23 janvier 2012 at 15 h 14 min

    Salut Aline!
    Le voyage en bus dans des contrées nouvelles, un classique, un régal!
    J’ai de « grands » souvenirs d’un voyage en bus de Bogota à Guayaquil, 32 h de bus, toute une aventure!
    Je te souhaite une bonne continuation, prends soin de toi, à plus!

    Voyagez plus pour vivre plus!
    Nicolas.

  18. NowMadNow

    26 janvier 2012 at 2 h 03 min

    @ Nicolas: 32 h de bus?! tu places la barre assez haut là 🙂
    Merci pour ton passage par ici et excellente continuation à toi!

    @ Emilie: au Laos! Je suivrai tes aventures 🙂
    Bon voyage m’zelle

    NowMadNow

  19. Pingback: Voyager seule en Bolivie: transport, logement, itinéraire, volontariat