13

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

 

Usine abandonnée: une cathédrale industrielle à Berlin

 

 

Balade dans une usine abandonnée, symbole de l’industrie est-allemande. La brasserie centenaire à l’effigie d’un ours offre un terrain d’exploration pour les amateurs de patrimoine industriel.

 

En manque de Berlin, de ma petite soeur et d’exploration urbaine dans des lieux à l’abandon, la décision est vite prise. Je dois reprendre un vol pour Berlin. J’y ai vécu pendant trois ans, et j’y reviens constamment. Après des mois d’Asie, un grand saut au Canada, en solo ou en famille, peu importe: il faut rentrer à la maison, recommencer à battre le bitume berlinois.

En chantier permanent, je ne l’ai jamais vue sans grues, sans chantiers à ciel ouvert. Le très vieux y tutoie de nouveaux buildings en acier transparent, les allées communistes impressionnent encore par leur froideur désincarnée, la ville verte brouille les pistes historiques par d’improbables mariages. Je viens y chercher des souvenirs d’enfance, l’énergie contagieuse de la pop-city, et pister des usines oubliées.

 

Usine abandonnée: un terrain de jeu pour les amateurs d’exploration urbaine

 

Je retrouve ma charmante partenaire de crime, Elodie, guide spécialisée de Berlin et boîte à histoires. Un squat où l’on joue le meilleur rock de Berlin ? Des petites cours oubliées dans les quartiers chics ? Le nouvel repaire des artistes berlinois depuis la fermeture très médiatique de Tacheles ? Elodie décortique les archives de Berlin avec un œil pétillant et singulier.

C’est la deuxième fois que je me rends dans cette brasserie à l’abandon, située à Treptow, au sud-est de la ville. Aujourd’hui, le ciel de cet hiver avorté est grisâtre, l’humidité nous colle aux basques, et on se réchauffe le museau en aspirant la vapeur de notre cappuccino en gobelet.

 

Une usine abandonnée à Berlin: balade dans une vieille brasserie

 

L’imposante brasserie rouge brique se devine de loin, dans un paysage plein de trous et de courants d’air. Le monolithe industriel de Berlin-Est tient bel et bien debout.

Se faufiler sous les grilles est un jeu d’enfants, et il n’y pas de voisins pointilleux pour nous dénoncer à la cavalerie. Le verre et des milliers boulons craquent sous nos pas. Les premiers regards sont attirés vers les graffitis fluo qui vampirisent les lieux.  On s’arrête à peine devant les premières portes, on cherche autre chose. Un point de vue en hauteur, un poste d’observation.

Il y a un an, un membre du groupe s’était joyeusement perdu en ricochant entre les bâtiments. Cette fois, on va essayer de rester ensemble.

On entend des bruits de pas près de la tour de refroidissement. Un explorateur curieux ou un SDF, on ne verra pas son visage. On entre dans l’un des colosses de briques. La porte est surmontée d’un écriteau indiquant « Brauerei », brasserie en allemand. Certains escaliers sont en charpie, des tubes et des bouts de machine pendouillent mollement. Briques et rouille créent un paysage monochrome, étrangement calme: ici, c’est trop vaste pour être vraiment désert. Au sommet d’une plate-forme, on observe cette usine sans bourdonnement.

On devine, on fantasme les va-et-vient des ouvriers, les crissements des machines, les sonneries, les fumées blanches au sommet des cheminées, les rassemblements des grévistes autour des palettes destinés aux camions. Je crois toujours aux fantômes dans des lieux abandonnés.

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

Visiter une brasserie abandonnée – Mode d’emploi Urbex

 

La Alte Bärenquell Brauerei a été construite en 1882, a eu plusieurs noms au cours de son histoire et s’est réinventée sans cesse jusqu’en avril 1994. Dépôt de bilan et fin de l’aventure de cette bière emblématique de la RDA. Les bières de Berlin-Est manquent de glamour, de liberté, on préfère se saouler aux breuvages de l’ouest. Les brasseries ex-soviétiques tombent les unes après les autres.

Ce lieu centenaire ne trouve pas de repreneur: Berlin est vaste, trop grande pour les Berlinois eux-mêmes, des espaces en friche ce n’est pas une anomalie ici. Malgré la croissance allemande, Berlin n’attire plus les industriels.

Comment s’y rendre

Située dans les limites de Berlin, on peut se rendre dans cette brasserie abandonnée en empruntant les transports en commun. On prend le S-Bahn en direction de Grunau (S8, S9, S45, S47) jusqu’à la station Berlin-Schöneweide, puis on marche le long de l’avenue principale pendant cinq minutes.

Face à l’entrée principale, on se faufile facilement sous les grilles.

Adresse : 137 Schnellerstrasse, Schöneweide, 12439 Berlin. On peut trouver un plan ici.

 

Intérêt du lieu: 6/10

La brasserie est un monstre colossal désincarné. Les premiers bâtiments peuvent sembler décevants tant ils ont été vandalisés, mais en poursuivant son exploration on tombe sur une multitude d’étages et de hangars. La structure en briques rouges de la Bärenquell Brauerei est entêtante: on pourrait être dans un orphelinat ou dans une vieille administration, puis on bifurque dans un atelier éventré. On ne sait jamais vraiment où on est.

On trouve encore quelques traces de l’activité humaine qui a animé ces lieux: des affiches publicitaires vantant cette bière berlinoise, des casiers métalliques appartenant aux employés, de la paperasse administrative, des godillots ou des chaussures à talons. Un dépliant vantant des vacances en Turquie a piqué mon attention. Un jour quelqu’un a rêvé de s’échapper d’ici, de voyager loin des bruits de la brasserie.

 

Ceux qui recherchent d’autres lieux abandonnés à Berlin peuvent songer à visiter un parc d’attractions désaffecté, une vieille salle de bal de l’Age d’Or de Berlin ou une station espionne américaine. Berlin regorge de lieux abandonnés, poussiéreux et poétiques.

 

Dangerosité: modérée

Il faut se méfier de certains tronçons supérieurs de la brasserie: des étages sont percés par l’humidité ou franchement troués de toutes parts. D’autres étages sont tout à fait praticables, il faut donc être vigilant et juger au cas par cas.

Garder à l’oeil les pièces métalliques qui jonchent le sol, les machines rouillées qui lacèrent les vêtements, et le verre brisé présent dans les moindres recoins.

Une dernière chose: cette immense brasserie est habitée. Il y a peu de chance qu’on tombe sur le repaire exact des nouveaux propriétaires. On se perdra avant.

 

Que prendre avec soi

La sainte trinité de l’explorateur urbain: un comparse dévoué, un téléphone chargé et une lampe de poche.

J’avais l’esprit engourdi par le dépaysement et je n’avais pas pris de lampe de poche: cela nous a fait passer à côté de nombreuses galeries de la brasserie.

 

Quand s’y rendre

Pendant la journée, en évitant les périodes verglacées pour ne pas se casser la pipe sur des boulons ou des vieilles machines rouillées.

 

Pour qui

Pour les photographes qui recherchent de grands espaces industriels abandonnés, les randonneurs tentés par des itinéraires alternatifs, des scénaristes amoureux des fantômes.

Les familles nombreuses trouveront d’autres idées d’escapade, tout comme les phobiques du graffiti.

 

L’avenir de cette brasserie à l’abandon

L’ancienne brasserie de Berlin-Est a été classée par les autorités, mais aucune réaffectation n’est à l’ordre du jour. Un plan de réaménagement en magasin de matériel industriel est malheureusement tombé dans les oubliettes de l’administration berlinoise.

 

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

 

usine abandonnée berlin brasserie parc d'attractions lieux à l'abandon photos mode d'emploi urbex

 

 

 

mots-clés: usine abandonnée à Berlin, brasserie à l’abandon Berlin, lieux abandonnés, explorer des lieux à l’abandon, urban exploration, urbex à Berlin, visiter une usine abandonnée, urbex usine abandonnée, photos lieux abandonnés, trouver des bâtiments à l’abandon, photographier vieille brasserie, patrimoine industriel à l’abandon, pourquoi l’exploration urbaine est-elle tendance, visite alternative de Berlin, Berlin capitale de l’exploration urbaine, Alte Bärenquell Brauerei  brasserie abandonnée Berlin, découvrir une usine abandonnée à Berlin, photographier usine abandonnée Berlin

Written by | NowMadNow

Ce long voyage était prévu, fantasmé, mais pas comme ça! J'ai abandonné mon itinéraire pour créer un tour du monde aléatoire, ouvert aux rencontres et aux opportunités qui émergent toujours en chemin. Envoyez-moi un petit mot, on ira boire une jerricane de thé... quelque part.

Google+

13 Comments

  1. Adeline

    16 février 2014 at 23 h 24 min

    De plus en plus fan d’exploration urbaine ou Urbex je me régale en suivant tes aventures à Berlin! Cette brasserie a l’air très photogénique!

    Adeline

  2. Alice

    16 février 2014 at 23 h 25 min

    Bravo pour le design de ton blog. Une très belle qualité et une mise en page originale!

    Bon voyage

  3. Pingback: Usine abandonnée: brasserie Berlin, cath...

  4. Adil

    18 février 2014 at 1 h 25 min

    Ca me donne envie pour le coup de faire une petite exploration avec toi un de ces 4 ! J’aime vraiment le petit montage à la fin haha

  5. Cassis

    22 février 2014 at 11 h 16 min

    Je prépare un tour du monde et je prends de l’inspiration sur ton site! Merci pour tous ces articles qui m’aident à me projeter! Ton blog est créatif et très original, je suis surprise à chaque fois 🙂

    Cassis

  6. Andrea

    22 février 2014 at 11 h 18 min

    Bonjour!

    Je vis à Berlin et je découvre ces bâtiments abandonnés grâce à toi! Tes photos sont poétiques, elles donnent envie de se salir et d’aller s’infiltrer là-bas.

    Bonne continuation

  7. Julien

    22 février 2014 at 11 h 19 min

    J’ai découvert ton blog grâce à Twitter et je suis étonné par la variété des pays que tu abordes ici. C’est l’un des meilleurs blogs de voyages que j’ai vu je crois, bravo à toi pour ton implication.

    Julien

  8. NowMadNow

    24 février 2014 at 11 h 36 min

    @ Julien: merci pour ton commentaire! Oui en trois ans, j’ai sauté d’un pays à l’autre, je crois que j’ai toujours cette envie d’aller voir « ailleurs » puis de revenir et de repartir. Du coup, mon itinéraire est sans doute assez incohérent, mais je l’aime comme cela.

    @ Andrea: oui il faut un peu se salir dans ces bâtiments à l’abandon, escalader des murets, se glisser en douce sous une barrière. Mais je n’entre jamais dans des endroits impraticables ou verrouillés. Il y a des endroits qui se laissent découvrir, qui semblent attendre des visiteurs.
    Profite bien de Berlin et de ses mille facettes.

    @ Cassis: merci beaucoup, ça me touche que mes voyages puissent donner des envies d’évasion à d’autres personnes. N’hésite pas à revenir ici pour partager ton itinéraire ou me tenir au courant de tes préparatifs. Bon voyage Cassis!

    @ Adil: oh mister, vivant à Montréal et doué comme tu l’es avec un appareil, tu n’as pas d’excuses! (Hormis ton agenda de ministre, certes…). Il y a énormément de bâtiments abandonnés, usines rouillées, lieux insolites à découvrir à Montréal 🙂 A mettre sur notre liste en effet. Avec les loups. Les trappeurs. Les road-trips!

    @ Alice: merci! L’aspect visuel est important, il faut que je me perfectionne en photo et en webdesign pour retranscrire le mieux possible ces voyages. J’ai un cerveau visuel, les images me parlent, peuvent être pleines de poésie et de contrastes.

    @ Adeline: oui cette brasserie abandonnée est photogénique en effet! C’est un dédale d’étages, de pavillons, de hangars. Berlin est mon lieu fétiche pour tout ce qui se rapporte à l’urban exploration!

    NowMadNow

  9. Pingback: Tour du monde: destinations, continents, blog voyage

  10. Emma

    11 mars 2014 at 21 h 59 min

    Très beau design. On te suit avec plaisir dans tes aventures!

    Emma

  11. Thomas@Conseils Voyage

    17 mars 2014 at 16 h 44 min

    Les photos sont très belles et les objets trouvés insolites 🙂

  12. Pingback: Parc d'attractions abandonné à Berlin: Spreepark photos visite

  13. Pingback: Usine désaffectée à Berlin: bâtiment à l'abandon, visite, urbex