`

Voyager en Birmanie: Pactiser avec l’ennemi


 

 

blog voyage tour du monde budget itinéraire photo enfant bénévolat volontariat

 

 voyage budget asie bénévolat tourisme volontariat budget

 

                                                             I am not angry with you, I am angry with them. I hate them.

 

Quand voyager en Birmanie devient un exercice de grand écart et qu’une bonne dose de naïveté permet des rencontres surprenantes: récit de mon troisième jour de voyage en Birmanie.

 

 

  • B.A ba du tourisme responsable en Birmanie: l’armée est l’ennemi

Pas un livre, un guide ou un article sur la Birmanie qui ne nous mette pas en garde contre les atrocités commises par la junte militaire et la chape de plomb imposée aux Birmans pendant des années. Un rappel incessant et nécessaire.

On ne voyage pas en Birmanie comme on voyage au Pérou ou aux Fidjis. Ceux qui ont voyagé à Cuba peuvent sans doute établir une certaine comparaison et partager les sentiments parfois troubles des touristes désirant voyager en Birmanie, tout en ne cautionnant pas son régime politique.

J’ai hésité à voyager en Birmanie. Un tourisme totalement pur et responsable est un leurre. Quand un étranger décide de voyager en Birmanie, il sait qu’il financera d’une certaine façon les organes d’un Etat encore autoritaire.

Bardée d’informations, de mises en garde, de précautions pour ne pas mettre mes pas dans un tourisme aveugle, une chose devait être limpide: l’ennemi, c’est l’armée.

Pourtant, troisième jour en Birmanie, j’ai rencontré un militaire. Et le repousser en raison de son uniforme aurait été absolument contraire à mon caractère. Mon chauffeur n’a pas du tout apprécié. Je le comprends.

 

  • Voyager en Birmanie : un contexte politique encore tabou

Les médias européens se penchent régulièrement sur la situation politque birmane. Depuis la libération de son ambassadrice charismatique, Aung San Suu Kyi, et son élection au Parlement, un réel processus de démocratisation s’est enclenché. Son combat pacifiste a été salué dans le monde entier.

Si seulement toutes les révolutions démocratiques étaient aussi claires: les bons et les mauvais, identifiables. Le printemps arabe nous montre que les lignes de démarcation et les clans se brouillent et que très vite, on n’y comprend plus rien.

Des années de dictature, de délation et de répression de toute liberté d’expression ne s’effacent pas aussi vite que le boom touristique ne le laisse croire.

 

  • En marge de l’ouverture d’un orphelinat: rencontre avec un jeune militaire

A défaut de pouvoir réellement loger chez l’habitant en Birmanie, ma famille d’accueil installée à Yangoon me facilite infiniment mon séjour. Me couve. Me donne toutes ses adresses fétiches. M’emmène à la découverte des rites quotidiens de familles. Et me parle de leur difficulté à mêler deux univers : le monde des expatriés et celui des Birmans.

Travaillant pour l’Organisation Mondiale de la Santé, cette famille suisse a dû redoubler d’efforts et de patience pour enfin élargir son cercle d’amis et ne pas fréquenter que des expatriés francophones. Une vie extrêmement privilégiée, bien sûr, mais pas autiste: vivre en Birmanie a été un choix conscient et ils font partie des rares expatriés à avoir voulu s’intégrer en apprenant la très difficile langue birmane, une nouvelle langue apprise par tous au sein de la famille, enfants en bas âge et parents.

Avant que je ne quitte Yangoon pour voyager en solo à travers le pays, ils demandent à leur chauffeur de me conduire à l’extérieur de la ville, en rase campagne, pour y découvrir les fondations d’un nouvel orphelinat et me mêler aux bénévoles impliqués dans le projet.

 

Arrivée là-bas, je fais la connaissance de quelqu’un que j’aurais sans doute dû repousser. 

 

 

                                                                                 (la suite en ligne dès demain)

 

 

voyage tourisme séjour volontariat bénévolat pas cher routard

 

 

 

 

 

Mots-clés: voyager en Birmanie, séjour en Birmanie, voyager en Birmanie fille seule, bénévolat, volontariat, orphelinat, volontaires européens, armée birmane, militaires birmans, junte birmane, voyage éthique en Birmanie, comment voyager en birmanie de manière responsable, tour du monde, voyager en solo, carnet de route, situation politique en Birmanie, contexte politique birman, voyager en birmanie en solo, voyager en birmanie sac à dos.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posted on
Dimanche, juillet 28th, 2013
Filed under:
Birmanie.
Subscribe
Follow responses trough RSS 2.0 feed.
Trackback this entry from your own site.

12 Comments to “Voyager en Birmanie: Pactiser avec l’ennemi”

Merci pour cet article qui me donne bcp d’envie de visiter ce beau pays. :)

décembre 10th, 2013

[…] à Mandalay Birmanie, photos Mandalay, transport Yangon Mandalay, idées pour découvrir Mandalay, voyager en Birmanie, où manger à Mandalay, coup de coeur Birmanie, tourisme Mandalay, Mandalay visite […]

novembre 10th, 2013

[…] des familles birmanes, les Indiens de Birmanie, contacts avec des Birmans, fille seule à Mandalay, voyager en solo en Birmanie, Mandalay chemins de traverse, de Yangon à Mandalay, Mandalay visite alternative, itinéraire […]

octobre 16th, 2013

[…] bénévolat en Birmanie orphelinat, conseils pour faire du bénévolat en Birmanie, voyager en Birmanie seul, tourisme solidaire, immersion locale en Birmanie, devenir bénévole en Birmanie adresses, […]

août 20th, 2013

@ Lucas: hello mister! Voilà, voilà la suite est en ligne :)

@ Chris: merci!

@ Corinne: j’ai aussi hésité avant de venir en Birmanie. Après la libération et l’élection d’Aung San Suu Kyi, il y a eu un immense appel d’air et je t’avoue que tous les Birmans que j’ai rencontrés remerciaient les touristes de leur venue. J’ai plusieurs fois était arrêtée par des Birmans, jeunes ou très vieux, qui prenaient quelques instants pour me serrer les mains et me souhaiter un merveilleux séjour en Birmanie. Mais malgré les réformes, la Birmanie reste un pays à part et je ne crois pas avoir évité les impaires ou maladresses. Un tourisme 100% responsable et éthique me semble très difficile ici.

Merci beaucoup pour ton petit mot Corinne, à bientôt!

@ Joana et Nicolas: merci beaucoup à vous deux! Même avec le recul, je ne suis pas sûre que mon choix était le bon, mais je ne pouvais pas repousser quelqu’un en raison de son uniforme. Mais le fait qu’une touriste sympathise avec un militaire a pu blesser les Birmans qui m’entouraient, je le comprends très bien.

@ Magali: merci! A très vite miss!

NowMadNow

juillet 29th, 2013

[...] Quatrième jour de mon séjour en Birmanie et déjà bien plus de questions que de réponses. Même en essayant coûte que coûte de favoriser un tourisme responsable, je commets des impaires. Après avoir rencontré ceux qui deviendront ma famille d’accueil en Birmanie, je découvre l’inauguration d’un orphelinat et l’enthousiasme de bénévoles.  [...]

juillet 29th, 2013

Yep hate de lire la suite aussi ^^ !

juillet 29th, 2013

Haaa, le teasing sur la fin est dur… tu attise notre curiosité, tu fais monter la pression… et paf! A demain :)

juillet 29th, 2013

Pendant un certain nombre d’années je m’y refusais. Et puis est née l’envie, mais pas encore l’opportunité. Je me réjouis de lire la suite et d’y voyager par procuration.

juillet 28th, 2013

hé dis donc, presque insoutenable ce suspens ! Comme tu dis si bien, tout n’est pas tout noir, et tout n’est pas tout blanc. C’est tout à ton honneur d’avoir voulu explorer la face « noire » et aller au delà des préjugés. Il n’y a que comme cela qu’on peut comprendre ! Et comme le dis Nicolas dans le commentaire précédent, ne sois pas trop dure avec toi-même !

juillet 28th, 2013

J’ai hâte de lire la suite!

Magali

juillet 28th, 2013
Magali

Hello la voyageuse,

merci de partager avec nous tes sentiments parfois brouillés: c’est rassurant de savoir qu’une nomade se pose encore des questions sur sa manière de faire, sur les erreurs à ne pas commettre.

En Birmanie, je suis sûr que tu as tout fait pour t’intégrer. Ne sois pas trop dur avec toi-même.

A +

juillet 28th, 2013
Nicolas
NowMadNow is powered by WordPress
Revolt Basic theme by NenadK. | Entries (RSS) and Comments (RSS).
Managed by Marhnix.